START Aime - A Grasse, les entreprises se réorganisent

Mis à jour : juin 10

Partout en France et dans la Région Sud, nombreuses sont les entreprises qui ont revu leur positionnement initial afin d’apporter leur contribution pour circonscrire la propagation du Covid-19 et aider celles et ceux qui luttent chaque jour en première ligne.

A GRASSE, les élans de solidarité se multiplient, chez les parfumeurs… comme chez les autres. Zoom sur ces artisans régionaux qui tournent à plein régime pour faire front à cette crise sanitaire mondiale.

Mane Le spécialiste de la création d’arômes et de parfums installé à Bar-sur-Loup à immédiatement répondu à l’appel émis par décret ministériel dérogatoire, permettant aux entreprises qui fabriquent des médicaments, des biocides (produits désinfectants, etc.) ou des cosmétiques de fabriquer du gel hydroalcoolique. C’est donc pour répondre à son « devoir d’entreprise citoyenne » comme l’a précisé Jean Mane, PDG de l’entreprise « que nous avons mis une partie de nos unités de mélange à disposition et partagé nos meilleures techniques ». A ce jour, plus de 10 tonnes ont été fournies à l’Aéroport Nice Côte d’Azur, à des administrations et à certaines municipalités. Une goutte d’eau dans l’océan tant les besoins sont importants mais Jean Mane l’assure « on continuera tant qu’on aura besoin de nous ! ».

Plus d'informations sur le Groupe Mane LMR Naturals by IFF Sollicité par les hôpitaux de Grasse et Salon-de-Provence, le géant américain a su répondre dans l’urgence comme l’explique Marc Philippe, directeur technique du site : « nous avons d’abord regardé si nous avions les ingrédients, une demi-journée plus tard, nous avons fabriqué 1 300 litres. » Quelques jours plus tard, les stocks de l’Hôpital de Grasse étaient de nouveau pleins. Soucieuse de la santé et de la sécurité de ses employés, de ses clients, de ses partenaires et des personnes qui l’entourent, la société a d’ores et déjà confirmé qu’elle continuerait à travailler au plus près des hôpitaux pour surmonter cette épreuve ensemble.

Plus d'informations sur le groupe IFF Groupe Arthes Installée au cœur des Bois de Grasse depuis 1978, l’entreprise familiale connue pour ses marques Jeanne Arthes et Jeanne en Provence a elle aussi modifié ses chaînes de production pour fournir du gel hydroalcoolique.

Depuis le 26 mars, ce sont donc 20 000 à 30 000 flacons de 100 à 500 ml qui sortent par jour à destination des hôpitaux des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, de la Police Nationale et des collectivités locales.

« Un élan de solidarité tout naturel » pour Thibaud Perrin, PDG, qui a annoncé en outre que la majorité des postes avaient été maintenus que le groupe avait fait don de ses stocks de masques et gants au corps médical local et qu’il sera en mesure de produire à terme 100 000 flacons par jour d’une contenance de 100 ou 500 ml.

Plus d'informations sur le Groupe Arthes Robertet S’il a annoncé avoir fermé très vite ses sites industriels d’Inde et d’Afrique -du-Sud, le groupe Robertet assure maintenir son activité de production grassoise tout en fabriquant des gels hydroalcooliques et en préservant la santé de ses employés et collaborateurs.

Plus d'informations sur le Groupe Robertet Areco Installé à Grasse depuis 1998, le pionnier des solutions de nébulisation reconnu pour la désinfection par brumisation habituellement utilisée dans les salles propres des laboratoires, repense actuellement sa solution pour l’adapter à tous types d’espaces afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Le résultat ? Une sorte de porte-manteau qui diffuse de fines gouttelettes (2,5 microns) de produits désinfectants sans rinçage. Une preuve de plus de la flexibilité de l’entreprise grassoise qui prépare dès à présent, l’après confinement.

Plus d'informations sur l'entreprise Areco

CONTACT

arrow&v

Pour consulter et exercer vos droits veuillez consulter notre politique de confidentialité

A PROPOS

Copyright 2020 Riviera Press

logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press