START Aime - Ils se développent : LE FIVE, le plaisir de jouer pour tous

Né de la fusion entre Soccer Park, fondé à Antibes en 2010 et les parisiens du five créé en 2008, le fer de lance du loisir sportif aux 42 centres, 200 collaborateurs et 20M€ de chiffre d’affaires n’est qu’au début de sa belle histoire. Une histoire que le géant français continue d’écrire sur fond de croissance maîtrisée et mission sociale pour amener le sport plaisir partout et le rendre accessible à tous.

APRÈS UN DÉMARRAGE plutôt timide avec l’ouverture de deux centres par an, Soccer Park fait une première accélération dans son développement en 2015 avec l’acquisition du Five et sa quinzaine de complexes en Ile-de-France.

Un an après, les capitaux injectés par CapZanine donnent une nouvelle dimension à la structure qui devient le moteur d’un marché émergent. Dès lors, le groupe ne s’arrêtera pas, multipliant les ouvertures (6 par an en France) et les projets prestigieux construits autour de trois axes forts, le multisports, l’international et l’aspect sociétal.

Transposer le modèle du foot à d’autres sports

Si le foot à 5 constitue 90% de leur chiffre d’affaires, les co-fondateurs Tony Jalinier et Marc Dessenis savent que ce modèle de « sport traditionnel en format réduit » peut s’appliquer à d’autres activités.

C’est ainsi qu’ils ont fait le pari du Padel tennis en 2014. Une exploration à l’époque, devenue une vraie success story puisque la cellule 4 Padel née en 2018 représente aujourd’hui 70 terrains sur le territoire français et une communauté de plus de 3 millions de joueurs. De pionnier, Le Five est devenu un vrai spécialiste de ce sport faisant de 4 Padel, la première chaine de Padel européenne. Un tour de force que le groupe souhaite réitérer avec d’autres activités, « on pense beaucoup à l’escalade, au trampoline ou encore à l’e-sport. ».

« Apporter du sport au plus près des gens »

La Californie il y a 2 ans, la Chine dans quelques mois, le déploiement à l’international se poursuit lui aussi mais c’est en France que le groupe entend faire de son nom le synonyme de la pratique sportive plaisir et inclusive. « Nous nous sommes aperçus que nos terrains étaient vides de 9h à midi et de 14h à 18h, alors que nous avons des installations d’exception et des équipements dernier cri.

Notre ambition, c’est notre ADN et la vision que l’on a depuis le départ. Nous voulons remplir nos terrains toute la journée de façon à ce que tout le monde puisse faire du sport quels que soient ses à besoins, ses envies ou ses capacités financières, de 0 à 150 euros l’heure pour certains terrains parisiens pris d’assaut en soirée. »


Une volonté comme une mission que s’est donné le groupe et pour lequel il a créé un modèle vertueux en s’implantant dans des quartiers oubliés de l’offre sportive de la ville pour bénéficier d’un foncier intéressant et offrir plusieurs milliers d’heures de jeux aux mairies, écoles et associations.

C’est ainsi que sont nés les programmes « She breaks the barriers » en 2019 afin de favoriser l’accès et la pratique du sport auprès des filles et plus récemment le Zidane five Club, l’école de foot de Dieu Zinedine destinée au 5-18 ans. Il se murmure même qu’un projet similaire serait dans les tuyaux avec l’Olympique Lyonnais…

A l’aube des JO 2024 à Paris, la France a une histoire à raconter et un héritage à laisser. Un héritage que le Five a, de toute évidence, déjà commencé à léguer.

www.lefive.fr

8 vues

CONTACT

arrow&v

Pour consulter et exercer vos droits veuillez consulter notre politique de confidentialité

Copyright 2020 Riviera Press

logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press