START Aime - Le réseau Les Premières s’engage pour l’entrepreneuriat féminin.

Selon une étude KPMG "lors des levées de fonds de startup tech, le montant du ticket moyen levé par les femmes reste deux fois moins élevé que celui des hommes.".

C'EST FORT DE CE CONSTAT que le collectif Elle&Co a créé un mouvement pour soutenir l’entrepreneuriat féminin et lancé une pétition en ligne:

« Soutenir Les Femmes entrepreneures aujourd’hui pour ne pas reculer demain ».


Un geste fort permettant de recueillir un maximum de signatures afin de porter des revendications de soutien aux milliers d’entrepreneures françaises auprès des décideurs publics et politiques.

« De nombreuses mesures destinées à accompagner les entreprises dans cette période de crise sanitaire ont été mises en place et nous les saluons. Pour les compléter efficacement, nous demandons qu’une attention spécifique soit portée à l’entrepreneuriat des femmes. Car en ce temps de crise inédite, penser à préserver la mixité dans la création d’entreprise nous semble indispensable », indiquent les rédactrices de la pétition, Claire Saddy (Les Premières Auvergne Rhône-Alpes), Isabella Lenarduzzi (JUMP, Solutions for Equality at Work), Cristina Lunghi (Arborus), Chantal Corbet (Business angel), Aurélie Ponzio (Réseau Mampreneures France).


Le collectif souhaite ainsi alerter sur la situation des femmes entrepreneures qui ont souvent plus de mal à financer leur entreprise.

« Les entreprises détenues par des femmes ont plus de difficultés à se faire financer, que ce soit au niveau des banques que des fonds d'investissement. Du fait de leur sous-capitalisation, les entrepreneures ont structurellement moins de capacités à résister à une guerre d'usure telle que celle que nous connaissons actuellement. » .

Les signataires demandent donc au Gouvernement quelques mesures spécifiques comme porter à 36 % (au lieu des 18 % actuels) la réduction d'impôt pour les investisseurs en capital dans des entreprises dirigées par une ou des femmes, la garantie d’une assurance chômage aux chefs d’entreprise et la réduction des délais de paiement à maximum trente jours pour les TPE/PME ainsi que la généralisation d’un acompte de 40 ​% à la commande.

Aujourd’hui, plus de 700 signatures sur les 1000 souhaitées ont été recueillies.

Découvrir et signer la pétition.

A propos de :

Les Premières : Le réseau Les Premières est constitué d'incubateurs régionaux en France métropolitaine et dans les DOM TOM qui accompagnent les femmes et les équipes mixtes dans la création et le développement de leurs entreprises innovantes.

C'est un activateur de croissanceS qui s'appuie sur l'immense potentiel économique des femmes avec un impact social fort, pour créer de la valeur et de l'emploi durable.


Les Premières Sud: sont installés depuis 2011 sur le territoire d'Aix-Marseille et change de dimension en 2018 avec 3 antennes régionales : Aix-Marseille, Côte d'Azur autour des métropoles de Nice-Cannes et Sophia Antipolis et Pays d'Arles adossée à La Fabrique à Entreprendre.

Les Premières Sud sont parties prenantes de nombreuses actions autour des Quartiers Prioritaires de la Ville et les Zones de Revitalisation Rurale mais aussi dans des thématiques où le modèle entrepreneurial manque de mixité comme le numérique ou l'industrie.

Pour plus d'informations : lespremieressud

23 vues

CONTACT

arrow&v

Pour consulter et exercer vos droits veuillez consulter notre politique de confidentialité

Copyright 2020 Riviera Press

logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press