START Guide : Relance économique, Monaco mise sur le numérique !

« Enjeu stratégique pour tous les pays » comme l’a rappelé S.A.S le Prince Albert II, le numérique est au cœur du plan de relance monégasque présenté il y a quelques jours.

Une conférence durant laquelle le Souverain a annoncé que Monaco devenait le premier pays européen à s’équiper de son propre Cloud Souverain, « Monaco Cloud ». En effet, basé sur la technologie AWS, Monaco se dotera dès 2021 de sa propre infrastructure sécurisée et souveraine.

DE SON CÔTÉ, le Gouvernement Princier annonce la partie numérique de son plan de relance pour transformer et redynamiser son économie.


Objectif ?

Placer le numérique au cœur de nouvelles initiatives de la Principauté qui se veut davantage modernisée et à la pointe des nouvelles technologies. Un plan qui sera notamment mis en œuvre par Extended Monaco, un programme faisant du numérique le socle de toutes les politiques publiques monégasques. « Un an après le lancement officiel d’Extended Monaco, nous sommes fiers de la confiance que nous accorde S.AS le Prince Albert II » explique Frédéric Genta, Délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique de la Principauté. « Cette confiance découle des résultats probants qu’a connu le programme Extended Monaco au cours de cette première année d’existence. Le budget alloué au numérique est proportionnellement l’un des plus hauts d’Europe: près de 400€ par habitant. C’est ce qui va nous aider à armer nos entreprises à être plus compétitives, à développer de nouveaux d’investissement, et enfin de permettre à nos citoyens d’être mieux formés et plus égaux face au numérique ».


Articulé autour de trois axes majeurs, le plan de relance numérique prévoit de :

  • Construire un écosystème numérique monégasque répondant aux meilleurs standards, notamment dans l’accessibilité aux grandes plateformes internationales. C’est pourquoi le gouvernement annonce le lancement de Monaco Cloud, le cloud souverain monégasque en 2021. Basé sur la technologie Amazon AWS, leader mondial du secteur, la Principauté se dote ainsi de sa propre infrastructure : un cloud souverain et sécurisé. Les données seront stockées en Principauté, sous loi monégasque et avec un niveau de sécurité validé et suivi par l’Agence Monégasque de Sécurité Numérique. Le cloud prendra également soin de répondre à des objectifs environnementaux. Ce cloud monégasque sera opéré par une nouvelle SAM, Monaco Cloud, disposant d’un actionnariat 100% monégasque, avec l’Etat comme actionnaire majoritaire et Monaco Digital comme partenaire industriel actionnaire. Monaco Cloud s’inscrit donc comme marqueur fort de l’ambition monégasque dans ce nouveau contexte.

  • Former et accompagner les entreprises monégasques et leurs salariés sur leur transformation numérique avec la création du fonds bleu. Un fonds dédié à accélérer la transformation de l’économie monégasque et initialement doté d’un montant de 20M€. Sa mise en place aura lieu en janvier 2021 avec la volonté de perdurer à long terme. Il fera l’objet d’une gouvernance conjointe entre le Département des Finances et de l’Economie et la Délégation Interministérielle en charge de la Transition Numérique. Il concernera le financement de: a. La formation, l’équipement et l’accompagnement des entreprises monégasques; b. Le développement de plateformes locales: e-commerce, réservation de restaurant, système de paiement c. La création de services sur le Cloud Souverain comme la visio conférence performante et sécurisée

  • Créer une économie du numérique en Principauté pour nouer de nouvelles relations avec des investisseurs Européens sur des sujets “bons pour la planète”. En lançant la plateforme STO (Security Token Offering): le dispositif de levée de fond par la blockchain. En partenariat avec Euronext, la principale place boursière de la zone euro, cette plateforme a pour vocation d’attirer de nouvelles entreprises, notamment numériques, à Monaco, à créer chaque année une centaine d’emplois et à injecter 150M€ dans l’économie monégasque.

Pour la continuité de tout un pays, la Principauté entend également offrir aux Monégasques et résidents une qualité de service publique équivalente en cas de nouvelles mesures de distanciation sociale ou de confinement. L’amplification de l’usage du numérique portera ainsi sur deux secteurs :

1 - L’éducation. L’idée : enrichir par le numérique la pédagogie et l’apprentissage des élèves. Baptisé « collège numérique », ce projet prévoit un plan d’équipements ambitieux : 1 200 ordinateurs portables individuels seront distribués aux collégiens à compter de novembre 2020. En amont, l’ensemble de l’infrastructure wifi et du réseau informatique a été renforcé et dimensionné pour absorber ces nouveaux usages.

2 - L’administration. Plus facile d’accès, disponible et réactive. Chaque monégasque et résident disposera, à partir de l’été 2021, d’une identité numérique associée à sa nouvelle carte d’identité ou de résident. Elle sera au cœur de la relation numérique entre l’Administration et l’administré. Elle permettra une authentification à la fois hautement sécurisée, simple, sans nécessité de justificatifs additionnels, donnant un accès fluide aux différentes procédures qu’il a ou souhaite engager avec les services de l’Etat. L’ensemble des démarches administratives réalisables en ligne sera accessible via un guichet numérique unique en 2021. Ainsi chaque utilisateur aura accès à la totalité des services numériques du gouvernement via un seul site et surtout n’aura plus à ressaisir des informations déjà connues de l’Administration.


La Principauté est à un tournant de son histoire, elle prend plus que jamais le virage du numérique et se dote d’infrastructure pertinente en mettant le numérique à l’honneur pour faire de Monaco un pays modèle en termes d’avancées technologiques.

CONTACT

arrow&v

Pour consulter et exercer vos droits veuillez consulter notre politique de confidentialité

Copyright 2020 Riviera Press

logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press