START News - David Lisnard présente son plan de relance touristique #CannesRepart !

Mis à jour : mai 19

« Nous sommes le 18 mai et nous n'avons toujours pas de protocole pour les bars, les hôtels et les restaurants, c’est délirant ! ».

C'EST AVEC CE CONSTAT qui sonne comme un cri d’alarme que le Maire de Cannes s’est entretenu (en visio) avec la presse il y a quelques heures pour présenter son plan de relance touristique.


Un plan d’actions de 13.4 millions d’euros pour relancer la destination Cannes en toute sécurité sanitaire autour de deux grands axes : les aides économiques à hauteur de 10.1 millions d’euros dont 2 millions d’exonérations et des campagnes de relance de 3.3 millions d’euros autour de "l’exotisme local".

Car David Lisnard le sait : « il faut être réaliste, les aides il en faut, mais rien ne remplace un client ! ». En effet, le bilan fait froid dans le dos… le Palais des Festivals et des Congrès, bras armé de la destination, a connu un arrêt total et brutal de son activité avec les annulations du MIPIM, MIPTV, Cannes Lions, Festival de Cannes, Tax Free et enregistre une perte de près de 289,8 millions d’euros de pertes.

Avec l’arrêt de l’hôtellerie, de la restauration et des plages, on estime à 500 millions d’euros les pertes enregistrées par la destination Cannes.

« Un désastre économique et social qui nous dirige forcément vers un désastre humain et contre lequel nous luttons depuis fin février déjà ».

En effet, dès le début de la crise, la ville de Cannes a pu répondre à l’urgence des entreprises et des commerces grâce à des mesures en faveur des plagistes, des kiosques, des hôteliers (358K€), des commerçants, des pêcheurs, des associations culturelles etc.

Cannes, notre bout du monde

C’est avec l’oxymore d’ "exotisme local" que le Maire de Cannes a dévoilé les actions de cette fin mai, à commencer par des campagnes de promotion du territoire, l’idée étant "d’inviter les cannois et plus largement les azuréens et les français à découvrir ou redécouvrir la ville".

Ainsi, en soutien aux commerces cannois, l’appel est au "consommer local" auprès des artisans comme auprès des hôteliers qui offrent pour l’occasion une nuit supplémentaire pour 3 nuits réservées tandis que des "happy hours" devraient voir le jour de 18h à 20h tous les soirs de l’été dans les bars et restaurants.


Côté visites et activités, là encore, le mot d’ordre est au local, des packages tourisme local, des expériences de loisirs insolites et exotiques ou encore des balades avec des Greeters - ces ambassadeurs de la Côte d’Azur - seront mis en place dans les jours à venir. Et pour partager ensuite vos plus belles images et vos plus beaux souvenirs, un seul hashtag, #CannesNow.

Réinventer l’été et ses évènements

C’était tout l’enjeu des équipes de la Ville de Cannes qui a dû reporter son festival pyrotechnique à 2021 et repenser ses festivals comme celui des Plages électroniques amenant ses évènements à la rencontre du passant.

Ainsi, Cannes – studio à ciel ouvert – s’expose du 21 juin au 31 août avec Cannes "refait" le mur. Du 26 juin au 31 août, Nikos, ambassadeur Côte d’Azur France expose son "épreuve du temps" sur la croisette tandis que se préparent un show lumière, le Cannes Drive Electro, Terrasse On Air et un spectacle de drones en septembre.

Un plan de relance pour le tourisme d’affaires est également prévu avec un affichage et un plan média d’octobre à décembre 2020 en France et dans de nombreuses capitales européennes.

Plus que jamais convaincu que l’exotisme est à portée de main et qu’un vol de 12 heures est inutile, David Lisnard entend "saisir l’opportunité que nous donne cette période difficile pour accélérer ce que nous avions commencé : revenir à l’essentiel, redécouvrir nos terroirs et profiter des plaisirs de notre magnifique territoire… en toute sécurité."

40 vues

CONTACT

arrow&v

Pour consulter et exercer vos droits veuillez consulter notre politique de confidentialité

Copyright 2020 Riviera Press

logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press